Bulletin GAGGA #4: Là où les femmes et l’eau se rencontrent


 

Partout dans le monde, les femmes sont fortement impliquées dans l’approvisionnement, la gestion, la restauration et la sauvegarde des ressources en eau. Fortes de leurs vastes connaissances sur l’importance essentielle de l’eau propre en quantité suffisante, ainsi que de leur profond engagement envers leurs communauté, les femmes sont à l’avant-garde de nombreuses batailles, proposent et mettent en place des solutions durables et font en sorte que leur voix soit entendue dans les espaces de prise de décision en ce qui concerne la gestion et l’utilisation de l’eau sur le plan local, national et international.

La Global Alliance for Green and Gender Action (GAGGA) connaît bien cette connexion intrinsèque qui existe entre les femmes et l’eau. Nous collaborons et soutenons des mouvements, des organisations de la société civile et des collectifs dans le monde entier qui exigent que les droits des femmes à l’eau propre, sûre et abordable soient défendus, et garantissent que les priorités, les programmes et les besoins des femmes soient entendus et respectés.

Ce bulletin présente des récits remarquables de femmes faisant partie de l’Alliance GAGGA, qui soulignent encore une fois le rôle de leaders assumé par les femmes vis-à-vis de la gouvernance et l’utilisation de l’eau. Partout dans le monde, les femmes mènent des mouvements de résistance contre des barrages qui détruisent les écosystèmes. Elles assument la tâche de tester la qualité de l’eau. Elles organisent des processus participatifs pour affirmer le droit humain à l’eau. La GAGGA est fière d’appuyer leurs efforts d’importance vitale.

En plus de notre appui direct à des groupes des défenseures du droit des femmes à l’eau, la GAGGA fait en sorte que les femmes du monde entier puissent se connecter et tisser des liens de solidarité sur ce thème. Au cours des quatre dernières années, la GAGGA a soutenu plusieurs initiatives régionales et mondiales qui ont permis à ses partenaires de se rencontrer, de partager leurs expériences et d’unir leurs efforts pour défendre les droits des femmes à l’eau en intégrant une perspective de genre dans la gouvernance de l’eau.

Construire des ponts : Nous, les femmes, sommes l’eau

La campagne annuelle en ligne diffusée sur les réseaux sociaux, « Nous, les femmes, sommes l’eau » n’est qu’un exemple des efforts de la GAGGA de mettre en évidence cette convergence femmes-eau et de construire des ponts entre les mouvements. Lancée en 2017, cette campagne est une initiative des partenaires GAGGA en Amérique latine.

Pendant les deux semaines qui séparent la Journée de la Femme et la Journée Mondiale de l’eau (enter le 8 et le 22 mars), la campagne « Nous, les femmes, sommes l’eau » met en avant le rôle des femmes dans la défense des ressources en eau ainsi que l’importance vitale de leur présence au sein des instances de prise de décision en ce qui concerne la gouvernance et l’utilisation de l’eau, ce bien commun vital pour l’Amérique latine. En sa deuxième année, la campagne a atteint 200 000 personnes et a été mise en  avant par le Forum Alternatif de l’Eau 2018, au cours duquel la GAGGA a tenu deux groupes de discussion autour de femmes activistes dans le domaine de l’eau dans la région, qui ont partagé des expériences locales et des luttes menées par des femmes.

En 2019, la campagne s’est étendue à un plus grand nombre de partenaires et a atteint près de 10 000 personnes par jour. La campagne s’est conclue avec un webinar extrêmement suivi sur les voix, expériences, connaissances, pratiques et exigences des femmes de la Bolivie, Colombie, Paraguay et El Salvador par rapport à leur droit à l’eau.

La campagne ne s’est pas limitée à sensibiliser : elle a également servi à rassembler des organisations partenaires de la GAGGA dans le but de bâtir une plateforme solide de plaidoyer dans le domaine des droits des femmes et de l’eau, qui étend ses activités sur le plan local et international. Cette plateforme représente pour les partenaires GAGGA en Amérique latine une opportunité de resserrer leurs liens et de construire une base de connaissances collective. La campagne 2020 est d’ores et déjà en préparation.

Pendant les jours précédant le lancement de la campagne « Nous, les femmes, sommes l’eau », 2019, de nombreux partenaires GAGGA se sontrendus au Népal pour participer au premier congrès sur les femmes et les rivières. Avec l’aide de la GAGGA, vingt femmes d’Amérique latine (Bolivie, Colombie, El Salvador), d’Afrique (République démocratique du Congo, Kenya, Mozambique, Nigeria et Zimbabwe) et d’Asie (Inde, Indonésie et Népal) ont pu participer à cet événement de portée mondiale.

Ce congrès, organisé par International Rivers et Nepal Water Conservation Foundation (la Fondation Népalaise pour la Conservation de l’Eau) et cofinancé par la GAGGA, a reconnu le rôle des femmes dans la défense et la conservation des ressources en eau douce. Cet événement a déclenché une action collective de grande envergure visant à mettre au défi des inégalités de genre profondément ancrées. Depuis, les partenaires ont continué à partager des informations importantes au moyen d’une liste de distribution électronique, et ont participé à différentes initiatives au niveau régional pour poursuivre la discussion, y compris la mise en place de projets de recherche et de plaidoyer conjoints.

Rejoignez-nous

Par ce bulletin, la GAGGA vous invite à en savoir plus sur notre travail avec et pour les femmes et l’eau. Si vous voulez en savoir plus et vous impliquer, faites-le nous savoir. La GAGGA espère que des personnes et des organisations du monde entier s’uniront en solidarité pour faire en sorte que les droits des femmes à l’eau soient respectés et que les ressources en eau soient protégées et restaurées. Dans toutes les langues et toutes les contrées, nous espérons entendre ces mots à l’unisson : « Nous, les femmes, sommes l’eau. »


Related Post

Rapport | Le fonds pour l’autonomie et la résilience

En réponse à la crise et aux besoins des mouvements qu’elle soutient, l’Alliance mondiale pour une action verte et de…

See more

Rapport | La violence structurelle: Apprendre des femmes et des filles défenseures de l’environnement

Dans leurs efforts pour défendre leurs terres, leurs territoires et leurs ressources naturelles, les Femmes et les Filles Défenseures de…

See more

Les femmes Qom s’organisent pour préserver leur territoire dans le Chaco paraguayen

En bref : Le Green Climate Fund (GCF) investit dans de nouvelles plantations d’arbres dans sept pays cibles d’Amérique latine…

See more

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et tenez-vous au courant de la lutte collective de notre réseau pour un monde équitable et respectueux de l'environnement.