Les zones humides El Burro de Bogotá dans le «land of water»


La ville de Bogotá, avec ses 7,5 millions d’habitants, a été construite principalement sur des zones humides et des corridors écologiques. La zone humide d’El Burro, située dans le quartier Kennedy – qui est l’un des plus pollués – est l’un des derniers espaces de vie à purifier l’eau de la ville. El Burro est alimenté par la rivière Fucha (le nom Muisca est Fuhucha qui signifie «femme») et se jette dans la rivière Bogotá; les deux principaux cours d’eau de la ville.

La zone humide d’El Burro a été fragmentée par l’autoroute «Avenida Ciudad de Cali» et est donc divisée en deux segments: 80% dans le secteur oriental et 20% dans le secteur occidental. Cette division a des impacts écologiques négatifs car elle coupe la connectivité de l’eau et le passage des espèces d’oiseaux entre les deux zones, affectant la capacité de rétention d’eau de la zone humide.

En 2012, le ministère de l’Environnement a approuvé l’incorporation de la plus petite section, «El Burrito», à la plus grande zone humide d’El Burro en la reconnaissant comme une zone de protection de l’environnement puisqu’elle présente toutes les caractéristiques d’un écosystème de zone humide, et a souligné l’importance de nombreux biens et services écosystémiques qu’elle offre à la ville.

Cependant, en décembre 2019, le maire Enrique Peñalosa a signé une requête dans laquelle il a accordé un permis à la société Marval (une entreprise colombienne qui a déjà reçu plusieurs plaintes publiques) pour la construction de logements et d’un centre commercial sur «El Burrito». Le permis de construction est en cours et ils ont déjà commencé à placer des excavatrices et à poser des tuyaux pour drainer la zone. La requête susmentionnée privant el Burrito de son statut de protection prétend qu’il n’y a plus de masse d’eau visible, que les espèces de faune et de flore ont disparu et que l’espace interrompt la route vers l’aéroport d’El Dorado.

Les jeunes féministes du collectif «Corporación Sihyta», aux côtés d’autres leaders communautaires, ont débattu des impacts de la construction sur la zone humide d’El Burrito et ont organisé des actions de protestation à travers des manifestations et des interventions artistiques. Elles ont organisé une pétition pour faire pression sur Marval afin qu’il cède la zone à l’État pour qu’elle soit protégée et restaurée, et incluse dans le plan environnemental des zones humides d’El Burro. Leurs demandes ont été reprises par les médias régionaux, la Local Environmental Corporation (Société environnementale locale) et le Council of Bogotá (Conseil de Bogotá).

Corporación Sihyta, avec d’autres organisations, concentrent leurs efforts sur trois domaines clés:

  • Sensibiliser le public à Kennedy et dans tout Bogotá, et mobiliser les citoyens pour qu’ils agissent pour protéger cette région précieuse.
  • Exiger que l’entreprise de construction Marval respecte El Burro en tant que zone de biodiversité et de production d’eau en la retirant du territoire et en la livrant à l’Etat.
  • Appeler la communauté internationale, en particulier la Convention of Wetlands of International Importance (RAMSAR) (Convention sur les zones humides d’importance internationale), à faire preuve de solidarité face à la grave menace que cette construction fait peser sur la zone humide d’El Burro.

Related Post

La lutte pour conserver notre qualité de vie

Aujourd’hui, on ne peut plus savoir quand les eaux montent et descendent. Ixé Márcia Mura, sé mira sá Mura, sé…

See more

Des féministes du Sud global aux décideurs de la COP : Un changement radical pour la justice climatique

« La justice climatique signifie… s’attaquer aux causes profondes de la crise climatique – notamment la production, la consommation et le…

See more

Que fait exactement la GAGGA ? Découvrez-le dans cette nouvelle animation

Les femmes, les filles, les personnes trans, intersexes et non binaires du monde entier travaillent déjà à des solutions climatiques…

See more

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et tenez-vous au courant de la lutte collective de notre réseau pour un monde équitable et respectueux de l'environnement.