GAGGA au Forum ONU sur les entreprises et les droits de l’homme et à la CdP25


Différentes partenaires de la Global Alliance for Green and Gender Action (GAGGA) ont pris part de deux  espaces de plaidoyer internationaux importants dans le but de faire entendre leur voix, propositions et priorités concernant les droits des femmes et la justice environnementale. Ceci inclus le Forum 2019 des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l’homme, qui a eu lieu du 25- 27 Novembre à Genève, Suisse et la 25eme Conférence des Parties (CdP25) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui a eu lieu du 2-13 décembre à Madrid, Espagne.

Women in action on Mining in Asia (Femmes en action sur l’exploitation minière en Asie -WAMA) a une forte présence au Forum des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l’homme

Le Forum des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l’homme est un espace annuel de dialogue entre les gouvernements, les entreprises, la société civile, les groupes et collectifs  locaux aussi bien que les organisations internationales sur les tendances, les défis et les bonnes pratiques en matière de prévention et de traitement des incidences sur les droits humains liées aux entreprises. Le thème pour le forum 2019 était : « Il est temps d’agir : les gouvernements comme catalyseurs du respect des droits de l’homme par les entreprises ».

Le consortium WAMA, une collaboration des groups qui travaillent sur les droits de peuples autochtones et de ressources naturelles avec des organisations des femmes et féministes en Asie, a participé dans ce forum en visant de présenter trois demandes claires aux Groupe de travail des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l’homme comme aussi les entreprises et les chefs de gouvernements dans cet espace. Les demandes étaient les suivantes :

  • Responsabilité mondiale, étatique et des entreprises pour les crimes contre les femmes, les enfants et la Terre Mère ;
  • À tous leurs gouvernements, il est temps d’agir et de prendre des engagements juridiquement responsables qui respectent l’égalité des sexes et les principes internationaux des droits humains ;
  • Que le Forum 2019 se termine par un traité juridiquement contraignant qui inclut leurs demandes.

Pour lire la déclaration complète de WAMA, veuillez cliquer ici.

Dans ce forum, WAMA a également lancé la publication “Resource Guide for Monitoring Extractives for Women Environmental and Human Rights Defenders” (WEHRDs) (Guide de ressources pour le suivi des activités extractives pour les femmes défenseurs de l’environnement et des droits humains). Ce guide sert à soutenir les femmes défenseurs de l’environnement et des droits humains afin qu’elles puissent mener des investigations sur les opérations minières imminentes ou réelles dans leurs communautés et examiner les impacts négatifs de ces opérations, avec une attention particulière aux violations et aux impacts sur les femmes.

Pour accéder au guide, veuillez cliquer ici.

L’alliance GAGGA se joint à la CdP25 pour exiger la justice climatique, centrée sur les droits humains, l’égalité des sexes et le respect des limites planétaires

La CdP 25 est une réunion annuelle organisée pour évaluer les progrès du processus de l’ONU sur le changement climatique. Cette année, la CdP25 allait être organise à Santiago, Chili. Cependant, en raison de la crise sociopolitique à laquelle le pays est confronté, qui a résulté en une restriction sévère des droits à la liberté d’expression et le rassemblement pacifique, le gouvernement chilien a annulé l’organisation de cet événement. Cette annulation, suivie du déménagement du pays hôte (du Chili vers l’Espagne) a mis beaucoup de pression sur les mouvements nationaux, régionaux et mondiaux de justice climatique pour qu’ils soient présents dans l’espace officiel des Nations Unies. Beaucoup de ces mouvements se sont joints à la demande de respect des droits humaines au Chili, y compris la reconnaissance et la nécessité d’apporter des changements aux politiques gouvernementales qui contribuent à la crise climatique, et dans de nombreux cas ont décidé d’organiser encore les espaces et forums alternatifs à Santiago, tels que le Cumbre de los Pueblos.

Diverses organisations partenaires de l’ Alliance GAGGA, notamment le Fondo Centroamericano de Mujeres (FCAM), Both ENDS, FRIDA, AIDA, Fondo de Mujeres del Sur, Plurales et autres, qui viennent d’une diversité d’expériences, d’approches et d’actions, ont pu assister à la CdP25 à Madrid, en Espagne, et ont organisé différentes sessions pour exiger la justice climatique, centrées sur les droits humains, l’égalité des sexes et le respect des limites planétaires ainsi qu’un financement climatique plus sensible à la dimension de genre.

Des jeunes femmes autochtones et rurales de différentes régions ont présentés leurs expériences en matière de développement de solutions justes et durables qui aident leurs communautés à atténuer les changements climatiques ou à s’y adapter. A travers leur travail et en collaboration avec d’autres acteurs dans leur communauté, pays et régions, elles montrent comment le rôle et la participation des femmes dans l’action environnementale sont efficaces et devraient être reconnus.

Nous espérons avoir des nouvelles de nos partenaires au sujet de leur engagement dans ces espaces et de leurs prochaines pas.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la participation de la GAGGA au Forum des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l’homme, veuillez contacter Maaike Hendriks, Both ENDS (M.Hendriks@bothends.org).

Si vous souhaitez en savoir plus sur la participation de la GAGGA à la CdP25, veuillez contacter María Estelí González, FCAM (mesteli@fcmujeres.org).

 


Related Post

L’histoire de la rivière Mahakam en Indonésie : Du bien commun à l’extractivisme et inversement

Depuis plus de cent ans, le deuxième plus long fleuve d’Indonésie et ses écosystèmes environnants ont été concédés à l’industrie…

See more

La lutte des womn pour l’eau et l’assainissement dans une pandémie

L’une des mesures sanitaires recommandées pour enrayer la propagation de la COVID-19 est le lavage des mains au savon, mais…

See more

Les femmes Maya Ch’orti’ récupèrent leurs droits territoriaux et leur accès à l’eau

Cela fait  17 ans que le peuple Maya Ch’orti’ demande la propriété des terres où vivaient ses ancêtres et maintenant…

See more

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et tenez-vous au courant de la lutte collective de notre réseau pour un monde équitable et respectueux de l'environnement.