Bulletin GAGGA d’octobre 2021: Maintenant il est temps de prendre des mesures climatiques urgentes


Avec les événements météorologiques extrêmes qui ont touché toutes les régions du monde ces derniers mois et les avertissements sévères du dernier rapport IPCC , une chose est plus claire que jamais : maintenant il est temps pour les gouvernements, les investisseurs et les donateurs de prendre des mesures climatiques urgentes. À l’approche des négociations climatiques de l’ONU, qui se tiendront dans 5 jours, nous appelons ces acteurs à se désengager des combustibles fossiles, à défendre les écosystèmes critiques et à soutenir des solutions climatiques inclusives et durables qui fonctionnent pour tous, en particulier pour les femmes et leurs communautés.

Cet appel critique à l’action guide le nouveau programme quinquennal « Women leading climate action » qui fait suite à cinq années de construction d’un réseau diversifié de plus de 20 fonds pour les femmes et la justice environnementale et de plus de 40 ONG. Réseau grâce auquel nous avons soutenu et accompagné plus de 400 organisations communautaires dirigées par des femmes en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Ou vont les partenaires de la GAGGA.

Au cours de la première phase de l’Alliance mondiale pour une action verte et de genre (GAGGA), de 2016 à 2020, nous avons accordé des subventions directes et un soutien non financier tel que le renforcement des capacités, nous avons facilité les échanges entre organisations homologues et coordonné des campagnes conjointes de lobbying et de plaidoyer. Grâce à ces activités, nous constatons des résultats positifs : les femmes occupent davantage de postes de direction au sein de leurs communautés, renforcent la solidarité entre les mouvements et influencent les politiques environnementales, climatiques et autres politiques pertinentes.

« Les femmes à la tête de l’action climatique » s’appuie sur cet élan et sur le solide réseau que nous avons construit, avec un objectif clair : faire face à la crise climatique urgente dans laquelle nous nous trouvons. Dans le cadre de notre travail avec bon nombre de nos partenaires, nous avons appris que les effets du changement climatique exacerbent de nombreux problèmes auxquels les groupes et mouvements dirigés par des femmes s’attaquent via leur travail. Nous pensons qu’il est important de continuer à fournir les ressources et l’accompagnement dont ont besoin les mouvements féminins locaux pour faire avancer leurs actions d’adaptation et d’atténuation du changement climatique et pour faire pression en faveur du changement transformationnel des systèmes dont nous avons besoin de toute urgence.

En tant que partenaire stratégique dans le cadre du partenariat Power of Voices du ministère néerlandais des Affaires étrangères, la GAGGA travaillera à la vision de sociétés écologiquement durables et justes en matière de genre, dans lesquelles les gens s’épanouissent. Collectivement, nous aborderons ce travail de 2021 à 2025 par le biais de trois stratégies interconnectées de renforcement, de liaison et d’influence (voir le diagramme ci-dessous) qui donnent la priorité à une action rapide et urgente pour faire face à la crise climatique.

Voir le plus grand diagramme ici.

350.org et l’Organisation des femmes pour l’environnement et le développement and Development Organization (WEDO) sont également nouveaux dans le réseau GAGGA. Ils rejoignent Prospera — International Network of Women’s Funds et Global Greengrants Fund en tant que nouveaux alliés stratégiques. Avec une longue expérience de travail sur les droits des femmes, le climat et la justice environnementale, les alliés stratégiques de la GAGGA soutiennent notre réseau pour engager conjointement les donateurs et se lier aux mouvements climatiques mondiaux et aux forums politiques internationaux.

Dans ce bulletin d’information, nous présentons nos nouveaux alliés stratégiques et mettons en avant le travail des organisations communautaires du réseau GAGGA qui font l’expérience de phénomènes météorologiques extrêmes autrefois considérés comme rares ou sans précédent et qui agissent en s’opposant aux combustibles fossiles, en liant les droits des femmes à la justice climatique, et en collaborant du niveau local au niveau mondial afin d’élaborer des solutions climatiques qui fonctionnent pour toutes les femmes. Nous espérons que ces histoires montrent que lorsque nous travaillons ensemble, nous pouvons favoriser le changement transformationnel nécessaire pour parvenir à un avenir plus inclusif, durable et juste pour les femmes.

Pour en savoir plus sur ce nouveau programme, consultez notre fiche d’information ici.

Lisez le bulletin complet ici.

 

Image ci-dessus par Naandeyeah.


Related Post

Des féministes du Sud global aux décideurs de la COP : Un changement radical pour la justice climatique

« La justice climatique signifie… s’attaquer aux causes profondes de la crise climatique – notamment la production, la consommation et le…

See more

La lutte pour conserver notre qualité de vie

Aujourd’hui, on ne peut plus savoir quand les eaux montent et descendent. Ixé Márcia Mura, sé mira sá Mura, sé…

See more

Le réchauffement climatique est une violence contre les femmes

En seulement cent ans, l’industrialisation, le consumérisme, l’individualisme, la déprédation, le pillage et la violence ont modifié le climat comme…

See more

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et tenez-vous au courant de la lutte collective de notre réseau pour un monde équitable et respectueux de l'environnement.