Protéger la forêt de Madre de Dios qui nous donne de l’eau


La forêt tropicale de Madre de Dios au Pérou est l’une des forêts les plus diverses de la planète et l’un des écosystèmes les plus menacés d’Amérique du Sud par l’exploitation illégale du bois et de l’or. Pendant la pandémie, la pression exercée par l’industrie du bois n’a cessé de croître, les activités agricoles se développent et les arbres sont déboisés pour faire place à de nouvelles routes. Cette pression croissante menace les personnes qui promeuvent la gestion durable et la conservation de la forêt, telles que la Asociación para la Resiliencia del Bosque frente a la Interoceánica (l’Association pour la résilience de la forêt contre l’interocéanique/ARBIO) et ses dirigeants, les sœurs Tatiana et Rocío Espinosa.

ARBIO a inventorié plus de 400 grands arbres menacés d’abattage illégal. L’association se consacre à l’entretien de 916 hectares de cette forêt naturelle de Madre de Dios qui abrite les arbres de Shihuahuaco, une espèce qui vit depuis plus de 1 000 ans et qui est en danger en raison de l’augmentation de son extraction pour l’industrie du parquet. Actuellement, 85 % de tout le bois de Shihuahuaco qui quitte le Pérou provient de Madre de Dios, et la plupart du bois exporté par le Pérou a une origine inconnue ou illégale.

L’association surveille d’autres arbres amazoniens, dont l’âge est calculé entre 100 et 1 400 ans, en raison de la grande valeur qu’ils apportent à l’écosystème. Non seulement ces arbres de la forêt qu’ARBIO protège constituent un abri important et une source de nourriture pour les animaux, mais ils ont également séquestré plus de 100 000 tonnes de carbone. Les grands arbres feuillus, comme le Shihuahuaco et le Quinilla, qui sont abattus sans discernement, stockent à eux seuls environ 10 à 35 tonnes de carbone, ce qui prouve qu’ils jouent un rôle crucial dans la lutte contre le changement climatique.

Photo: ARBIO Peru

Ils jouent également un rôle fondamental dans le cycle de l’eau, chacun pompant environ 1 000 litres d’eau par jour du sous-sol vers l’atmosphère, favorisant la formation de nuages par évapotranspiration. Cela crée un grand flux d’humidité appelé « rivière volante » qui transporte l’eau vers les Andes, déplaçant plus d’eau que le fleuve Amazone lui-même. Cette eau alimente les glaciers et les montagnes enneigées qui fondent en rivières et constituent les réserves d’eau des villes côtières sud-américaines et des hautes terres sèches. Des millions de personnes et d’industries dépendent de cette eau provenant de la forêt amazonienne.

ARBIO a été fondée en 2010 pour démontrer que la coexistence avec la forêt est possible et qu’en impliquant les populations dans sa protection, les activités de conservation peuvent être durables dans le temps. Ils forment des représentants des communautés locales aux activités de conservation et de protection des forêts. Ils l’appellent « conservation partagée ».

ARBIO forme également les membres de la communauté à Analog Foresty (la foresterie analogique), une méthodologie qui repose sur la restauration de la forêt en imitant ses conditions naturelles. Analog Forestry génère des avantages tels que la réduction des parasites et l’obtention de produits biologiques, contrairement aux monocultures qui appauvrissent rapidement l’écosystème. Elle peut également soutenir les communautés dans leurs moyens de subsistance, comme la fabrication de bijoux à partir de palmiers et de graines de Shihuahuaco. ARBIO a signé un accord avec la Fédération Autochtone de Madre de Dios pour le développement du projet « Bijoux durables pour la conservation » afin d’impliquer les jeunes des communautés Autochtones.

Photo: ARBIO Peru

En décembre 2020, la forêt dont ARBIO prend soin a été classée comme « écosystème fragile » par le Servicio Nacional Forestal y de Fauna Silvestre del Ministerio de Desarrollo Agrario y Riego del Perú (Service national des forêts et de la faune du ministère péruvien du développement agraire et de l’irrigation). Cela signifie qu’il s’agit d’une zone prioritaire pour la conservation de la biodiversité et la fourniture de services écosystémiques tels que la capture du carbone et son rôle dans le cycle de l’eau.

Avec cette catégorisation, ARBIO demande aux autorités régionales et locales de procéder à une gestion spéciale pour la protection de la forêt. Cela comprend l’exécution d’actions de contrôle, de supervision, d’inspection et de surveillance des forêts conformément au Protocolo de Actuación Interinstitucional (Protocole d’action interinstitutionnel) pour gérer et protéger les écosystèmes figurant sur la liste des écosystèmes fragiles du Pérou.

ARBIO et ses partenaires locaux se sont réunis pour recueillir des preuves d’activités illégales sur le terrain telles que la chasse, l’exploitation forestière et minière illégale, et pour créer des rapports exigeant des mesures pertinentes de la part des autorités. Elle travaille avec le Ministerio del Ambiente y la Fiscalía de Delitos Ambientales (Ministère de l’environnement et le bureau du procureur chargé des crimes environnementaux).

Pour Tatiana, la santé et l’approvisionnement en eau dépendent de la santé de la forêt. Elle a déclaré : « L’Amazonie nous fournit de l’eau. Conserver la forêt est une meilleure affaire que de la dégrader ».

 

ARBIO est un partenaire du Réseau International de Foresterie Analogue, qui fait partie de la Global Alliance for Green and Gender Action. Pour en savoir plus sur le travail d’ARBIO, cliquez  ici.

 

Illustración de Naadira Patel @studiostudioworkwork.


Related Post

La lutte pour conserver notre qualité de vie

Aujourd’hui, on ne peut plus savoir quand les eaux montent et descendent. Ixé Márcia Mura, sé mira sá Mura, sé…

See more

Des féministes du Sud global aux décideurs de la COP : Un changement radical pour la justice climatique

« La justice climatique signifie… s’attaquer aux causes profondes de la crise climatique – notamment la production, la consommation et le…

See more

Que fait exactement la GAGGA ? Découvrez-le dans cette nouvelle animation

Les femmes, les filles, les personnes trans, intersexes et non binaires du monde entier travaillent déjà à des solutions climatiques…

See more

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et tenez-vous au courant de la lutte collective de notre réseau pour un monde équitable et respectueux de l'environnement.