Six consortiums féministes demandent au gouvernement néerlandais d’accroître son soutien à l’égalité des sexes et aux droits des femmes


Alors que les défenseures des droits des femmes sont confrontées à la fermeture de l’espace civique, à une augmentation de la violence sexiste au milieu de la pandémie et à des environnements de plus en plus misogynes et militarisés, les acteurs gouvernementaux tels que les Pays-Bas doivent reconnaître l’urgence de renforcer leur rôle de leadership en matière d’égalité des sexes et de droits des femmes.

C’est pourquoi la Global Alliance for Green and Gender Action (GAGGA – Alliance mondiale pour l’action verte et l’égalité des sexes), ainsi que cinq autres consortiums féministes financés par le gouvernement néerlandais, appellent la nouvelle ministre du Commerce extérieur et de la Coopération au développement du pays, Liesje Schreinemacher, à être une donatrice et une alliée plus audacieuse. aux organisations de défense des droits des femmes dans les pays du Sud. Dans une lettre signée par Count Me In!, la GAGGA, Love AllianceOur Voices, Our FuturesPower Up! et Women Gaining Ground, les consortiums ont formulé des recommandations pour la nouvelle politique du ministère néerlandais en matière de commerce extérieur et de coopération au développement. La GAGGA a également soumis de manière indépendante des commentaires sur la politique par le biais de la consultation en ligne du ministère.

Le gouvernement néerlandais a déjà fait un grand pas en avant avec son récent engagement en faveur d’une politique étrangère féministe le 13 mai. Nous pensons que la mise en œuvre de ce cadre politique est essentielle pour une plus grande cohérence politique et un engagement plus fort en faveur de l’égalité des sexes, et la GAGGA se réjouit de participer à des consultations significatives sur son développement.

Cependant, il reste encore du travail à faire. Nous appelons le ministre à aller plus loin et à s’appuyer sur le travail crucial du gouvernement néerlandais en considérant ce qui suit:

  • Veiller à ce que l’égalité des sexes et les droits des femmes soient à la fois un thème autonome et appliqué en tant que dimension transversale dans tous les domaines politiques, à tous les niveaux.
  • Continuer d’augmenter les investissements dans l’égalité des sexes en tant que principe et objectif financé.
  • Engager activement les organisations et consortiums basés dans les pays du Sud mondial tout au long des processus d’élaboration des politiques.
  • Être un donateur plus audacieux et engager activement les communautés dans les décisions de financement et d’investissement qui les concernent.
  • Assurer la cohérence des politiques pour le développement durable.

Lire les recommandations complètes dans la lettre ici et dans la consultation en ligne de la GAGGA ici.


Related Post

L’expansion des dons environnementaux de MacKenzie Scott permet d’envoyer des millions de dollars aux premières lignes de la lutte contre le changement climatique

Par Michael Kavate le 29 mars 2022 Lorsque MacKenzie Scott a révélé, au cours de l’été 2020, qu’elle avait donné…

See more

Rapport | Intrinsèquement liés : égalité des genres, climat et biodiversité

La crise climatique mondiale, la perte de biodiversité et l’inégalité persistante entre les genres sont intrinsèquement liées. La résolution des…

See more

Appel à l’action pour un financement climatique juste en matière de genre

Afin que le financement du climat soutienne l’action climatique de manière juste et efficace, il doit être équitable en matière…

See more

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et tenez-vous au courant de la lutte collective de notre réseau pour un monde équitable et respectueux de l'environnement.